Profil utilisateur      AnnuaireBlogs

BlogMemes rémunère vos articles : Inscrivez-vous pour gagner de l'argent facilement !

pseudo:alain2009
obtenir un gravatar
nom et prénom:
inscrit le25/02/2009 15:04
blog:
site web:
id Google AdSense2457691407219652

article:5 Vote:5
Votes reçus:7 Commentaires reçus:0
popularité:12.48 influence0.00

  

2

vote(s)

vote(s)

La maison bioclimatique
 catégorie: Environnement  Publié le 07/07/2009 à 21:46
 par:   alain2009
alain2009

La maison bioclimatique est un concept architectural qui intègre les conditions climatiques et environnementales pour créer un confort thermique dans l'habitat.
Ce concept ne date pas d'hier; dans tous les pays les populations ont toujours recherché à se protéger du froid, du vent et à profiter de la chaleur et de la lumière du soleil. Parallèlement elles ont su utiliser au mieux et adapter le relief et la végétation pour un meilleur confort, gage d'une meilleure qualité de vie.
Avec le développement d'une économie fondée depuis plus d'un demi siècle sur une consommation effrénée nous avons oublié les principes de construction économe en énergie, soucieuse de la santé comme de l'environnement.
Aujourd'hui l'obligation du développement durable nous impose de reconsidérer nos modes de construction en alliant les connaissances et les techniques d'un passé pas si lointain et celles de notre temps en excluant tous les équipements par trop mécaniques car consommateurs d'énergie (VMC, climatisation, etc.).
La maison bioclimatique se doit de satisfaire quatre fonctions principales : capter le rayonnement solaire, stocker l'énergie captée, distribuer cette chaleur et la réguler. Rien de bien original si ce n'est qu'il est exclu d'avoir recours aux énergies fossiles (gaz, charbon, fioul) pour le chauffage et la climatisation mais uniquement aux énergies renouvelables : soleil bien sûr et en complément le bois-énergie.
L'habitat doit faire corps avec son écosystème local c'est à dire l'ensemble des espèces vivantes (faune et flore) et des éléments inertes (eau, air, sol) interagissant au sein de son milieu (forêt, champ). La relation avec le passé est aussi à prendre en compte (culture et l'histoire du lieu).
La sélection du terrain réalisée ( ensoleillé à l'abri des vents, loin des nuisances), le volume (compact et simple)et les orientations du bâti (larges ouvertures au sud pour les pièces à vivre) sont les éléments de base et de bon sens pour une construction bioclimatique. L'installation d'une véranda judicieusement conçue peut fournir jusqu'à 30% du chauffage de la maison.
Les matériaux accumulateurs thermiques traditionnels (pierre, terre cuite, etc.) et les isolants thermiques naturels (ouate de cellulose, chanvre, paille, etc.) sont les constituants incontournables pour minimiser la consommation d'énergie et assurer un air de qualité. Attention, le bois n'est pas un bon accumulateur thermique et certains matériaux sains peuvent être des gouffres énergétiques lors de leur élaboration. (se renseigner avant l'achat).
Une ventilation naturelle appropriée assurera un air intérieur sain et renouvelé garanti par le choix de peintures d'intérieur à l'eau et de mobilier en bois massif (sans liants chimiques susceptibles de relarguer lentement dans l'atmosphère).
L'environnement immédiat est mis à profit directement par la récupération de la chaleur du sol véritable accumulateur thermique ( puits canadien) , par la collecte des eaux de pluie (lave-vaisselle, lave-linge, WC, arrosage), la plantation d'arbres (association feuillus et résineux), le palissage des murs par de plantes grimpantes (protection estivale des murs orientés au soleil).
La végétalisation d'une terrasse ou d'un toit en légère pente permet non seulement de récupérer les eaux de pluie, mais aussi de fixer les poussières atmosphériques, d'améliorer l’acoustique et la thermique du bâti, sans oublier un indéniable côté esthétique.
La construction d'une maison bioclimatique ne nécessite nullement l'achat et l'installation de systèmes complexes et onéreux mais consiste seulement à réaliser intelligemment et consciemment un habitat sain, économe en énergie tout en gagnant en confort et donc en qualité de vie. Il existe quelques règles de construction pour réduire l'impact négatif du bâti sur notre environnement naturel mais il demeure suffisamment de degrés de liberté pour faire une réalisation à sa convenance.
Ecrit par Alain Tranchemer pour Espace EcologieLink



Débat : Pour: 0, Contre: 0


  

1

vote(s)

vote(s)

Un ebook qui vous informe des dernières découvertes sur les bienfaits du thé vert
 catégorie: Santé Bien-être  Publié le 23/04/2009 à 13:52
 par:   alain2009
alain2009

Le thé vert permet de protéger sa santé sans risque et pour un coût très modique. Cependant pour profiter de tous ces bienfaits, il est nécessaire d’apprendre à l’utiliser: mettre un sachet de thé vert dans de l’eau bouillante ne permet pas d’en tirer tous bénéfices.



commentaire(s): 0


  

2

vote(s)

vote(s)

Construire sa maison bioclimatique
 catégorie: Eco Finance  Publié le 02/04/2009 à 11:45
 par:   alain2009
alain2009

Dans un monde où l'énergie et l'environnement sont devenues des préoccupations majeures, le concept de maison bioclimatique adaptée au climat, associant le végétal et ayant recours aux énergies renouvelables locales apparaît comme la solution du futur. Il en résulte une architecture d'habitat capable de satisfaire quatre fonctions principales: capter le rayonnement solaire, stocker l'énergie captée, distribuer cette chaleur et la réguler.



Débat : Pour: 0, Contre: 0


  

1

vote(s)

vote(s)

La maison bioclimatique
 catégorie: Environnement  Publié le 13/03/2009 à 12:22
 par:   alain2009
alain2009

La maison bioclimatique est un concept architectural qui intègre les conditions climatiques et environnementales pour créer un confort thermique dans l'habitat.

Ce concept ne date pas d'hier; dans tous les pays les populations ont toujours recherché à se protéger du froid, du vent et à profiter de la chaleur et de la lumière du soleil. Parallèlement elles ont su utiliser au mieux et adapter le relief et la végétation pour un meilleur confort, gage d'une meilleure qualité de vie.

Avec le développement d'une économie fondée depuis plus d'un demi siècle sur une consommation effrénée nous avons oublié les principes de construction économe en énergie, soucieuse de la santé comme de l'environnement.

Aujourd'hui l'obligation du développement durable nous impose de reconsidérer nos modes de construction en alliant les connaissances et les techniques d'un passé pas si lointain et celles de notre temps en excluant tous les équipements par trop mécaniques car consommateurs d'énergie (VMC, climatisation, etc.).

La maison bioclimatique se doit de satisfaire quatre fonctions principales : capter le rayonnement solaire, stocker l'énergie captée, distribuer cette chaleur et la réguler. Rien de bien original si ce n'est qu'il est exclu d'avoir recours aux énergies fossiles (gaz, charbon, fioul) pour le chauffage et la climatisation mais uniquement aux énergies renouvelables : soleil bien sûr et en complément le bois-énergie.

L'habitat doit faire corps avec son écosystème local c'est à dire l'ensemble des espèces vivantes (faune et flore) et des éléments inertes (eau, air, sol) interagissant au sein de son milieu (forêt, champ). La relation avec le passé est aussi à prendre en compte (culture et l'histoire du lieu).

La sélection du terrain réalisée ( ensoleillé à l'abri des vents, loin des nuisances), le volume (compact et simple)et les orientations du bâti (larges ouvertures au sud pour les pièces à vivre) sont les éléments de base et de bon sens pour une construction bioclimatique. L'installation d'une véranda judicieusement conçue peut fournir jusqu'à 30% du chauffage de la maison.

Les matériaux accumulateurs thermiques traditionnels (pierre, terre cuite, etc.) et les isolants thermiques naturels (ouate de cellulose, chanvre, paille, etc.) sont les constituants incontournables pour minimiser la consommation d'énergie et assurer un air de qualité. Attention, le bois n'est pas un bon accumulateur thermique et certains matériaux sains peuvent être des gouffres énergétiques lors de leur élaboration. (se renseigner avant l'achat).

Une ventilation naturelle appropriée assurera un air intérieur sain et renouvelé garanti par le choix de peintures d'intérieur à l'eau et de mobilier en bois massif (sans liants chimiques susceptibles de relarguer lentement dans l'atmosphère).

L'environnement immédiat est mis à profit directement par la récupération de la chaleur du sol véritable accumulateur thermique ( puits canadien) , par la collecte des eaux de pluie (lave-vaisselle, lave-linge, WC, arrosage), la plantation d'arbres (association feuillus et résineux), le palissage des murs par de plantes grimpantes (protection estivale des murs orientés au soleil).
La végétalisation d'une terrasse ou d'un toit en légère pente permet non seulement de récupérer les eaux de pluie, mais aussi de fixer les poussières atmosphériques, d'améliorer l’acoustique et la thermique du bâti, sans oublier un indéniable côté esthétique.

La construction d'une maison bioclimatique ne nécessite nullement l'achat et l'installation de systèmes complexes et onéreux mais consiste seulement à réaliser intelligemment et consciemment un habitat sain, économe en énergie tout en gagnant en confort et donc en qualité de vie. Il existe quelques règles de construction pour réduire l'impact négatif du bâti sur notre environnement naturel mais il demeure suffisamment de degrés de liberté pour faire une réalisation à sa convenance.





commentaire(s): 0


  

1

vote(s)

vote(s)

Un ebook vous dit tout sur les métiers et les formations liés aux énergies renouvelables en France
 catégorie: Environnement  Publié le 25/02/2009 à 15:28
 par:   alain2009
alain2009

Le recours aux énergies renouvelables ou énergies vertes (soleil, vent , eau, forêt, etc.) constitue une réponse pertinente et durable au changement climatique de la planète et à l’épuisement programmé de nombre de ressources fossiles (hydrocarbures en particulier)

Elles contribuent tout particulièrement au développement durable: elles n'emettent pas de gaz à effet de serre et ont des répercutions sociales en matière d'emploi local plus fortes que les autres énergies. On considère par exemple qu'un chauffage collectif au bois crée trois fois plus d'emplois en France (notamment dans la filière bois et l'exploitation de la forêt) qu'une installation équivalente utilisant de l'énergie fossile importée.

En 2009 le marché français des énergies renouvelables explose et devient l’un des premiers pôles en Europe dans ce secteur...


Les métiers de l'énvironnement et des énergies renouvelables ont le vent en poupe et sont peu délocalisables



Le développement des énergies renouvelables constitue un vaste potentiel pour la création d’entreprises et d’emplois pour des dizaines d’années. Beaucoup de ces emplois ont la particularité de ne pouvoir être délocalisés car ils s’adressent à des activités nécessairement implantées sur notre sol.

L'ebook «Métiers et formations liés aux énergies renouvelables» répond à ce développement en mettant à disposant du lecteur des informations adaptées à tous les profils professionnels : du plombier à l'ingénieur, du CAP au doctorat.

Les métiers et les formations sont présentés sous forme de fiches métier et fiches formation pour chaque type d'énergie renouvelable.

Les métiers retenus ont été sélectionnés parmi des demandes réelles du marché. On y trouve regroupés, non seulement une description, la formation et les compétences requises mais aussi une fourchette de rémunérations ainsi que les employeurs types.

Les fiches formations décrivent l'organisation détaillée et les débouchés par établissement de chacune d'entre elles.

L'ebook s'adresse aux jeunes intéressés par un emploi d'avenir, aux enseignants et aux conseillers d'orientation des collèges et lycées et aux professionnels désireux de se reconvertir ou d'approfondir leurs connaissances dans les énergies vertes.






Resource box:

Ecrit par Alain Tranchemer pour <a href="Link Suivre cette url pour plus d'information:<a href="Link et formations de l'énvironnement et des énergies renouvelables</a>





Débat : Pour: 0, Contre: 0


 
a propos  |  aide  |  contact  |  promouvoir ce site  |  statistiques  |  Recrutementsignaler un Bug Outils  View My Public Stats on MyBlogLog.com